Castelbarco

Antiquités Galerie

Fima - Federazione italiana mercanti d'arte

Martin van Meytens (Stoccolma 1695 - Vienna 1770) e bottega

Francesco Stefano di Lorena, imperatore del Sacro Romano Impero (1708 - 1765)

Martin van Meytens (Stockholm 1695 - Vienne 1770), atelier de

François Étienne de Lorraine, empereur du Saint Empire romain germanique (1708 - 1765)
Titres du portrait : duc de Lorraine (1729-1736); grand-duc de Toscane (à partir de 1737); souverain officiel, avec son épouse Marie-Thérèse dans la monarchie des Habsbourg (à partir de 1740); Empereur romain germanique (à partir de 1745)


peinture à l'huile sur toile
cm. 91 x 71
avec cadre doré 108 x 88
D22-130 € 8.500 Informations requises

Notre galerie présente ce beau portrait de l'empereur autrichien Franz Stephen de Lorraine (1708-1765) qui, pour la qualité, le style et le sujet, est attribuable à l'atelier de l'artiste de cour Martin van Maytens (Stockholm 1695 - Vienne 1770). Peintre suédois naturalisé autrichien, van Meytens est célèbre pour avoir été le portraitiste officiel de la cour de Vienne à l'apogée du XVIIIe siècle, dépeignant l'empereur d'Autriche à de nombreuses reprises.

François Ier armorié, portrait en buste, est immortalisé ici avec une très somptueuse robe d'apparat en brocart d'or et un manteau brodé d'or bordé de bleu : le tableau rend hommage à son sacre comme empereur du Saint Empire romain germanique. Sur la tête un chapeau de gala moelleux à l'espagnole, en feutre noir orné de plumes d'autruche bleu turquoise, avec une broche en diamant au centre. Un jabot en dentelle autour du cou, qui descend le long de la poitrine, se terminant par le collier de chevalier de l'Ordre des Chevaliers de la Toison d'Or.

Francesco Stefano di Lorena était empereur du Saint Empire romain germanique sous le nom de François Ier de 1745 à sa mort. Ancien duc de Lorraine de 1728 à 1737 sous le nom de Francesco III, il renonça au titre en donnant la Lorraine à la France, et en achetant en échange la couronne du Grand-Duché de Toscane. Il épousa en 1736 Marie-Thérèse d'Autriche, reine de Bohême et de Hongrie, fondant ainsi la Maison des Habsbourg-Lorraine, et avec qui il eut seize enfants, dont les futurs empereurs Joseph II et Léopold II et les reines Marie-Caroline de Naples et Marie-Antoinette de France. Avec sa femme, il a été le fondateur de la dynastie des Habsbourg-Lorraine, qui a tenu les rênes de l'Autriche et des États héréditaires des Habsbourg jusqu'à la Première Guerre mondiale.

Pour une comparaison avec des portraits similaires de Meytens, voir les liens vers
- Kunsthistorischen Museum de Vienne : https://www.khm.at/objektdb/detail/2237/
- Londres, Bonhams, 21 avril 2009 : https://www.bonhams.com/auctions/16729/lot/58/
- Vienne, Dorotheum 18 décembre 2017 : https://www.dorotheum.com/en/l/161026/

L'oeuvre est dans d'excellentes conditions de conservation.

Martin van Meytens: notes biographiques
Il est né le 16 juin 1695 à Stockholm.
En 1714, il se rendit en Angleterre où il put étudier le portrait d'Anton van Dyck, peintre dont il fut certainement influencé.
En 1717, il obtient les premières commandes importantes d'August II de Pologne, également dérivées de sa grande habileté dans le portrait et les miniatures (œuvres qu'il exécute également pour le tsar Pierre le Grand).
En 1721, il s'installe à Vienne où il obtient des commandes de l'empereur Charles VI, où il reste deux ans puis part en 1723 pour l'Italie.
En Italie, van Meytens était à Venise, Rome, Naples, Florence, Bologne, Modène, Milan, Turin et Gênes. En particulier pendant sa période romaine, il a collaboré à des œuvres pour Benoît XIII.
À partir de 1731, il est officiellement accueilli à la cour de Vienne, devenant peintre de la cour de la famille royale à partir de 1740 avec l'accession au trône de Marie-Thérèse d'Autriche, qui lui commande au cours de sa vie huit portraits officiels, centrés sur sa seule personne. En 1759, il est nommé directeur de l'Académie des beaux-arts de Vienne.
Il resta donc à Vienne jusqu'au 23 mars 1770, date de sa mort.


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES:

L'oeuvre est complétée par un agréable cadre en bois doré et est vendue avec un certificat d'authenticité et une fiche iconographique descriptive.

Nous prenons en charge et organisons le transport des œuvres achetées, tant pour l'Italie qu'à l'étranger, par des transporteurs professionnels et assurés.
Il est également possible de voir la peinture dans la galerie Riva del Garda, nous serons heureux de vous accueillir pour vous montrer notre collection d'oeuvres.

Contactez-nous, sans engagement, pour toute information complémentaire.

Suivez-nous aussi sur :
  dos

Tableaux antiques

voir la galerie

objets d'art

voir la galerie

Meubles

voir la galerie