Castelbarco

Antiquités Galerie

Fima - Federazione italiana mercanti d'arte

Atelier di Joseph-Marie Vien (Montpellier 1716 - Parigi 1809)

La Musa Tersicore, come Allegoria della Musica

Atelier de Joseph-Marie Vien (Montpellier 1716 - Paris 1809)
La Muse Terpsichore jouant de la lyre
(Allégorie de la musique)

Ecole française du XVIIIe siècle (vers 1770)
Peinture à l'huile sur toile

Dimensions: toile cm. 98 x 72
avec cadre néoclassique original cm. 118 x 92
D1218 €7.900 Informations requises

Nous avons le plaisir de vous proposer notre dernière acquisition, dédiée aux amoureux de la peinture néoclassique du XVIIIe siècle. C'est un travail d'excellente qualité de l'atelier du français Joseph-Marie Vien, qui représente la muse Terpsichore, couronnée d'une guirlande de fleurs alors qu'il se prépare à jouer de la lyre. Nous sommes confrontés à une figure féminine dépeinte dans toute sa séduction charnelle et sa grâce, l'essence de la formalité picturale promulguée par l'art néoclassique. La finition superbe est confirmée par l’utilisation de couleurs vives et les passages délicats de clair-obscur qui caressent la riche draperie, renforçant ainsi sa plasticité. Ces éléments confirment l'hypothèse selon laquelle le travail aurait été commandé par un client de haut niveau.

Vien, Joseph-Marie (Montpellier 1716 - Paris 1809). Peintre français, considéré comme l'un des précurseurs du néoclassicisme en peinture. Lauréat du Prix de Rome en 1743, il vécut à Rome de 1744 à 1750. En plus d'étudier les peintures de la Renaissance et de se consacrer à l'étude de l'antiquité, il fut influencé par Jean-François de Troy, alors directeur de l'Académie. de la France, et de la peinture classique bolognaise des années 1600. À l'époque, les fouilles de Pompéi et d'Herculanum suscitaient une vive émotion dans le monde de l'art et l'intérêt de Vien pour les peintures de la Rome antique ensevelies par l'éruption l'aida à se faire connaître en tant que pionnier du style néoclassique pictural. . Il était un partisan des idées de Winckelmann, mais son classicisme était essentiellement formel. Les œuvres les plus caractéristiques de Vien sont des scènes de genre ou des peintures allégoriques avec des décorations pseudo-antiques; Son œuvre la plus célèbre dans ce style est son tableau "Venditrice di Amorini", exposé au Salon 1763 (Musée national du château de Fontainebleau). Cependant, il a bien pris l’esprit du temps et a eu une carrière réussie, devenant directeur de l’Académie française à Rome (1775-1781) et premier peintre de Louis XVI (1789). Malgré cette accusation, il survécut à la révolution et obtint un titre noble de la part de Napoléon en 1808. Vien eut de nombreux étudiants, dont J.L. David. Son fils Joseph-Marie Vien le Jeune (1762-1848) est aussi son peintre, principalement de portraits.

Peinture complète avec certificat de garantie et authenticité selon la loi.
  dos

Tableaux antiques

voir la galerie

objets d'art

voir la galerie

Meubles

voir la galerie